1. La femme objet et la femme fatale.

.

 Les publicitaires utilisent le corps de la femme pour sa valeur esthétique. La publicité se conçoit dans une démarche de séduction,le charme de la femme devient alors un argument de vente. Cette utilisation est justifiée pour la promotion de produits tels que les produits de beauté,les parfums,le prêt-à-porter... Cependant parfois  les publicitaires utilisent une utilisation gratuite et simpliste du sexe. On peut se poser ici la question ente l’inadéquation entre l'image et le produit vanté, qui caractérise un bon nombre de publicité utilisant entre autre l'image de la femme objet.

 

Par exemple les concessionnaires automobiles,utilisent l'image de la femme sans qu'il y est un rapport entre le produit et la femme. Elle devient un objet de désirs, qui n'a qu'un seul but ,attirer l'attention des hommes.

 

hotesse-sexy-salon-auto-1-1-1.jpg

 La représentation des femmes dans ces publicités est représentée quasi systématiquement de façon choquante et dégradante. A l’extrême, la femme peut se trouver assimilée à l’objet de consommation présenté. Une illustration significative : la campagne Audi dont le slogan est « il a l'argent,il a la voiture,il aura la femme ».

 

 

 

Une femme objet est une femme considérée comme une femme ou un objet de désir.

Le corps féminin est réduit à un simple instrument de séduction ou à un objet de désir. La publicité utilise donc massivement le désir sexuel comme un appât, et ce sont les femmes qui subissent le plus cette méthode sexiste.

 

En effet, les images de femmes nues ou légèrement vêtues sont abondantes dans la publicité. L'idée est de provoquer pour choquer et pouvoir ensuite mieux vendre le produit. L'association entre le sexe et la violence est fréquente. L'agression, le harcèlement et la violence sont présentés comme des manifestations de la passion amoureuse.  Puisque l'objectif est d'attirer le regard, les publicitaires n'hésitent pas à en rajouter, à provoquer, utilisant la femme et des sous entendus à caractères sexuels.

 

Nous allons maintenant voir la femme fatale,comme la publicité ci-dessous :

 


armani-code-femme-pub-1-1.jpg

 

 

 

 Cette affiche d' "Armani Code" montrant une femme, que l'on pourrait qualifier de femme fatale, a pour but d'attirer le regard de la femme pour la pousser à acheter ce produit dit  "the secret code of women".

Son regard est intense, elle nous regarde, ce qui nous pousse à la regarder en premier et en second le produit vendue. Les personnes derrières elles sont comme « transparentes ».

Sauf l'homme en arrière plan qui est comme « attiré » par cette jeune femme fatale au pouvoir de séduction.

La femme est légèrement dénudée , sa posture nous montre une femme sûre d'elle et élancée.

Les couleurs sont plutôt sombres  sauf le parfum qui est bleu et noir ce qui le met en valeur.

 

 Très souvent utilisée dans la publicité, la femme fatale est à la base une femme qui séduit les hommes et les femmes, avec ses atouts, ses manières ou son comportement. Les publicités utilisant le plus ce statut de la femme, sont généralement les publicités pour parfums, maquillages, lingeries ou vêtements. La femme fatale est un personnage type qui utilise le pouvoir de sexualité pour piéger.

 

En récapitulatif, une femme fatale est "une femme dont le pouvoir de séduction est irrésistible et qui séduit les hommes ". Dans la publicité, la femme est parfois utilisée comme objet de séduction pour l’homme et pousse les consommatrices à acheter les produits.

 

 

 922369980-1-1.jpg

 

  

  Nous allons faire une analyse d’image de la publicité de mon premier Shalimar, de Guerlain :

Tout d’abord au premier plan, on a une lecture de l’image de gauche à droite, en forme de Z .Le parfum est de couleur rose et bleue (couleurs féminines). Les couleurs sont dans un ton naturel.Et la forme du parfum et le « pompon » reflètent la légéreté.

Le terme « MON PREMIER», est écrit en rose ce qui renvoie à la féminité et à la jeunesse, le « MON » vise les femmes qui peuvent si identifier plus facilement.

Le nom du parfum « Shalimar » est écrit en blanc et en gros, pour le mettre en valeur. En haut le nom de la marque « guerlain » ressort plus et attire l’attention.

Au second plan, il y a une femme en noir et blanc, le fond noir la fait ressortir.Ses cheveux mouillés font référence à la fraicheur du parfum. Elle est dénudée mais reste naturelle, elle a un regard persistant et insistant .Elle est sensuelle mais pas vulgaire car elle cache sa poitrine. Cependant elle est censée représenter la pureté de la jeunesse puisqu’il y a « mon premier » hors elle est déshabillée donc cette image cherche a provoqué.

C’est une jolie femme jeune et moderne pour donner envie aux clientes d’acheter le parfum pour lui ressembler.On pourrait la qualifier de femme fatale, car elle a pour but d'attirer le regard des femmes pour les pousser à acheté le produit.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site